Fondation SADEV

Coopération & Développement


Programme 2014-2019

Arrivant au terme de ces cinq premières années d’existence, les membres fondateurs[1] ont décidés la prorogation de la Fondation pour cinq années supplémentaires avec un nouveau programme d’actions pour la période 2014-2019. Un nouveau nom pour une intervention étendue. En effet, pour ce second programme, la Fondation Sadev Mali devient « Fondation Sadev 94 – Coopération & Développement ». Un champ d’intervention s’élargi aux Comores dans le cadre d’un partenariat avec la ville de Villejuif, la Commune de Nyumamro-Kiblani et la Diaspora comoriennes. Djomani

A Grande Comore

Deux actions sont concernées en partenariat avec la Commune de Nyumamro-Kiblani et de sa diaspora en France. Une première vise l’amélioration durable de l’accès à l’eau potable. Dans cette île volcanique, l’eau potable est une ressources rare et difficile à exploiter.
A partir d’un des rares puits exploitable de l’île, l’action consiste à réaliser un réseau d’adduction d’eau pour environ  6 000 habitants ainsi qu’à appuyer la mise en place d’une gestion durable du service public de l’eau sur l’ensemble de la commune voire au-delà.
La seconde action concerne elle, l’insertion et la formation professionnelle. Il s’agit d’appuyer la Commune dans la mise en place de deux sections préparant un diplôme reconnu de CAP en maçonnerie charpente et en plomberie-électricité. Ces formations devraient accueillir 40 jeunes sortis du système scolaire après le collège.
Pour mener à bien ce projet, la Fondation s’appui sur l’expertise du GREF et des premiers contacts ont été pris en vus d’impliquer des enseignants technique du Lycée Polyvalent Adolphe Chérioux de Vitry-Sur-Seine.

Au Mali,

La Fondation doit finaliser les actions déjà engagées mais qui ont été retardées du fait de la crise politique et sécuritaire. Dans le cercle de Yélimané où le programme initial n’a pas pu être mené, la Fondation souhaite reprendre les engagements initiaux visant l’appui aux initiatives locales dans les domaines du développement agricole et économique. Ces actions devraient être conduites dans le cadre de la coopération engagée entre Choisy-Le-Roi et Marena-Tringa, une commune de Yélimané. A Bamako, il s’agit de mener à bien le dernier volet du programme initial concernant des aménagements de voiries et de collecte/traitement des eaux usées dans le secteur de Hérémakono[2] (environ 5 000 habitants) ainsi que d’identifier et mettre en œuvre un nouveau programme d’actions, complémentaire du premier dans les domaines de l’assainissement et du développement urbains. [1] Liste des membres fondateurs déjà engagés pour la prorogation : SADEV 94, BERIM, DEMATHIEU & BARD, PEREZ-MORELLI, SODEC. [2] Ce volet, bénéficie des soutiens de l’AFD et de l’AESN