Fondation SADEV

Coopération & Développement

Comores : Retour de mission

Le 19 avril 2011, suite à une sollicitation de l’ASCOVI (Association des Migrants Comoriens de Villejuif), une première réunion est organisée dans les bureaux de la Fondation à Villejuif. Lors de cette rencontre, les migrants ont sollicité la Fondation pour un soutien à la commune de Djomani portant notamment sur l’accès à l’eau pour les populations locales, l’appui au développement économique et à la formation professionnelle.

Carte Comores

 Le Conseil d’Administration du 04 novembre 2011 de la Fondation a décidé la conduite d’une première mission d’évaluation aux Comores afin de vérifier la cohérence des besoins exprimés par les migrants avec ceux des populations et des autorités locales et d’identifier les projets prioritaires sur lesquels la Fondation pourrait s’engager.

En préparation de cette mission,des contacts ont été pris avec l’Agence Française de Développement (AFD) qui en 2011 a financé des études de faisabilité menées par ANTEA sur la problématique de l’accès à l’eau potable à Grande Comores.

Ces études identifient notamment des perspectives d’action sur la région Nord-Ouest de l’île dont fait partie Djomani et sa commune.

Durant cette mission, la délégation a pu s’assurer que les actions proposées par l’ASCOVI à la Fondation. La mairie a notamment organisé des ateliers réunissant des représentants de la société civile afin d’exposer les pistes prioritaires d’intervention. De même, la délégation de la Fondation a pu rencontrer le Gouverneur de Grande Comores.

Parmi les différents projets présentés, trois propositions ont été retenues pour être présentées au Conseil d’Administration. Il s’agit :

 

Pour l’accès à l’eau

Chateau d'eau de ChamléD’un appui financier et technique à l’amélioration de l’accès à l’eau potable pour les villages concernés par le réseau AEP Chamlé Mitsamiouli ainsi que pour les villages de la Commune de Nyumamro-Kiblani. D’une étude et éventuellement d’un appui technique et financier en vue de la réalisation d’un impluvium permettant l’irrigation de terres agricoles sur la commune de Nyumamro-Kiblani. Le volet « irrigation » ne sera envisagé qu’après que des études aient confirmé la possibilité de créer un impluvium d’une capacité suffisante et à condition qu’une organisation des exploitants permette d’assurer le partage et la maintenance des aménagements.

Formation professionnelle

IMGP6233

D’un soutien technique à la constitution d’un dossier de projet et à la recherche de partenaires.

Renforcement du poste de santé

DSC_0787D’un soutien technique à l’approfondissement du dossier présenté avec l’objectif de monter un dossier permettant de réunir les partenariats nécessaires à sa réalisation ;


DSC_0647
Ces trois axes d’intervention ont fait l’objet d’une première convention d’intention entre la Fondation SADEV, la Commune de Nyumamro-Kiblani et les migrants. Dans le contexte particulier de création des communes et en attente de premières élections reconnues, la mission a pu s’assurer que les représentants actuels de la Commune sont identifiés comme les interlocuteurs de référence par les autorités Comoriennes, aussi bien auprès du Gouvernorat de Ngazidja qu’auprès des ministères du Gouvernement de l’Union et que ces autorités sont favorables au développement d’un partenariat de la fondation avec la Commune de Nyumamro-Kiblani. Toutefois, jusqu’aux premières élections communales prévues dans le meilleur des cas en 2013, tout partenariat en vue de la réalisation d’un projet devra intégrer en plus des représentants actuels des futurs communes, la participation des autorités de l’île et/ou de l’Union.